Le rapport de la concertation préalable sur le nouveau pont enfin rendu


11 août 2019

Durant près de deux mois, une concertation préalable relative au projet de nouveau pont entre Athis-Mons et Vigneux a eu lieu. Le rapport bilan de la garante est paru le 5 août.

Un pont verra-t-il le jour entre Athis-Mons et Vigneux ?
Un pont verra-t-il le jour entre Athis-Mons et Vigneux ? (©CD91)

Du 15 mai au 5 juillet, les habitants de 26 communes de l’Essonne et du Val-de-Marne ont été invités à se positionner sur l’éventualité de la construction d’un nouveau pont sur la Seine entre Athis-Mons et Vigneux par le biais d’une concertation préalable. Cette dernière a notamment été placée sous l’égide de la commission nationale du débat public afin de permettre une objectivité des débats.

Lire aussi : Essonne. Faut-il un nouveau pont sur la Seine ?

Balades pédestres, contributions en ligne, débats mobiles, ateliers et autres réunions publiques en présence des élus du conseil départemental de l’Essonne, le principal porteur de projet, ont ainsi rythmé les différentes semaines et permis à la plupart de donné leur avis sur cet épineux dossier.

Un débat riche, mais avec des positions clivantes

En ce lundi 5 août, la garante missionnée par la commission nationale du débat public, Isabelle Jarry, a rendu son premier bilan. Gros d’une soixantaine de pages, ce rapport dépeint le contexte et l’historique du projet tout en laissant une part importante aux avis des soutiens au projet, mais aussi les opposants. A ce propos, la garante des débats présente une concertation très riche, « mais avec des positions clivantes« . « La concertation a pu donner le sentiment, pour ceux qui ont assisté aux réunions et aux ateliers, ou encore à l’examen des cahiers d’acteurs et dans une moindre mesure des contributions, d’avoir vu s’exprimer essentiellement les opposants au projet, et vu avancer majoritairement des arguments défavorables au futur pont », note Isabelle Jarry.

Celle-ci a d’ailleurs identifié la réunion d’Athis-Mons comme étant le « point chaud » de la concertation. « La réunion publique d’Athis-Mons, qui a rassemblé environ 300 personnes, a été marquée par une atmosphère tendue et un climat d’agressivité absent des autres réunions », poursuit la garante. 

Lire aussi : Essonne. Le projet de pont cristallise toutes les tensions à Athis-Mons

En guise de conclusion, celle-ci avance une concertation « riche d’une participation nombreuse et active, la concertation a laissé se dégager plusieurs propositions et tendances, autour d’un constat unanime, celui de la nécessité d’agir pour faciliter la traversée de la Seine ». 

L’entièreté du rapport est disponible ici.

Les enquêtes publiques seront la prochaine étape du projet.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article