Les véhicules de deux parents d’élèves pris pour cible à Etampes


25 octobre 2019

C’est au tour de 2 responsables des parents d’élèves de l’école Jacques Prévert sur le plateau de Guinette, à Etampes, d’être la cible de deux attaques préméditées.

Les policiers de Mantes-la-Jolie (Yvelines) ont saisi les armes dans la voiture et la caravane d'un homme.
Les faits se sont produits à Etampes

Les jours se suivent et se ressemblent dans une forme d’escalade de plus en plus inquiétante sur le plateau de Guinette à Etampes. D’abord les élus, puis les forces de l’ordre, et désormais ce sont deux mères de famille représentantes des parents d’élèves qui ont été visées.

Lire aussi : Essonne. Une école d’Etampes attaquée au cocktail Molotov

L’une, lundi, qui s’était garée dans le centre-ville d’Etampes a retrouvé sa voiture vandalisée. Des rayures sur la carrosserie en guise de message.

« On menace des femmes qui s’impliquent dans la vie de la cité »

Plus grave encore, hier après-midi, la voiture d’une seconde mère de famille est incendiée sur le parking qui jouxte l’école Jacques Prévert, où elle l’avait garé tandis qu’elle était au travail.

Poursuivi par le frère de la victime, l’incendiaire a réussi à s’échapper. « Il n’est pas exclu que l’on arrive à le retrouver », a réagi Bernard Laplace, le maire d’Etampes, ne voulant pas entrer dans les détails de l’enquête confiée au commissariat d’Etampes.

« Maintenant on menace des femmes qui s’impliquent dans la vie de la cité, cela va au-delà des mots . C’est scandaleux », a-t-il lancé.

« On s’attaque à mes colistières »

Ces faits ont également réagir une autre personnalité politique locale, en la personne du député Franck Marlin

.
.

Dans un post publié sur Facebook sur fond de voitures en flammes il ne mâche pas ses mots : « Je condamne fermement ces nouvelles exactions et j’adresse évidemment aux deux propriétaires des véhicules tout mon soutien ».

Et d’enchaîner sur ses ambitions politiques :

« D’autant qu’elles ont en commun le fait de figurer sur la liste que je conduirai pour les prochaines élections municipales. On ne peut pas présager des résultats de l’enquête de police, mais cette coïncidence est pour le moins inquiétante et sème le trouble… Pour autant, mes colistières comptent bien s’engager pour Étampes, sur la liste comme prévu. »

C’est donc de cette manière un peu inattendue que l’ancien maire d’Etampes annonce pour la première fois qu’il sera à nouveau candidat aux prochaines élections municipales.

Lire aussi : Essonne. Bernard Laplace, le maire d’Etampes, ne se représentera pas

Il pointe plus loin « l’extrême détermination » des auteurs de ces faits en réclamant des renforts de police. Néanmoins, sur le plateau de Guinette, la violence monte crescendo. Chaque jour un peu plus haut.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article